PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison offerte* dès 45€

* France métropolitaine.

Santé naturelle, beauté, bien-être

Veinotoniques naturels : comparatif de nos meilleures ventes

Gélules pour la circulation : comparatif des meilleurs veinotoniques

A la suite au déremboursement par la Sécurité Sociale des médicaments veinotoniques, aussi appelés phlébotropes, phlébotoniques ou veinotropes, beaucoup de nos clients concernés par une mauvaise circulation se sont tournés vers les compléments alimentaires jambes légères. A Vitalya, nous sommes convaincus que la plupart d'entre eux n'y ont vu que du feu. Pourquoi ? Simplement parce que les grands noms des produits pharmaceutiques sont fabriqués avec des plantes riches en polyphénols. Et celles-ci sont bien évidemment présentes dans les solutions veinotoniques de parapharmacie. Si certaines sont peut-être moins concentrées en principes actifs, elles le compensent par des formules plus complètes.

Pour y voir plus clair, nous avons décidé de comparer nos meilleures ventes de produits veinotoniques naturels sur la base de critères objectifs : allez, au banc d'essai !

En préambule

Comme les médicaments veinotoniques, les compléments alimentaires pour la circulation sanguine permettent de cibler les symptômes de l'insuffisance veineuse : jambes lourdes, crampes, sensations de gonflement, jambes douloureuses... Ils soulagent mais ne soignent pas. Ceci explique le déremboursement des médicaments veinotoniques, dont les plus connus étaient le Daflon, le Ginko-Fort... Mais leur prescription avait néanmoins l'avantage d'être validée par un médecin.

Sur Vitalya, on le répète souvent : la prise d'un complément alimentaire n'est pas anodine. Il faut respecter les précautions d’emploi. Et, même s'il existe globalement peu de contre-indications et d’interactions avec d’autres médicaments, si vous êtes sous traitement médical, demandez l'avis de votre médecin. Ne serait-ce que pour définir précisément votre état veineux et être sûr que ce n'est pas le signe d'un problème sous-jacent. C'est encore plus important si vous prenez des anticoagulants, car des ingrédients comme le ginkgo biloba fluidifie le sang.

Les critères de notre comparateur

Nous avons déterminé des critères tangibles pour départager nos best-sellers circulation du sang. Notre banc de test exclut donc tout jugement d'efficacité des ingrédients. De toute évidence, ce genre de critères est trop subjectif et aléatoire en fonction des problèmes veineux de chacun, de leurs antécédents, de leur histoire médicale...

Voici ce que nous avons retenu :

  1. 1. Le coût journalier nous paraît important à prendre en compte. Le pouvoir d'achat n'étant pas extensible, il pèse lourd dans la décision d'achat.
  2. 2. Les allégations de santé : nous avons voulu voir de quoi pouvaient légalement se vanter ces compléments. Nous avons donc suivi la réglementation en vigueur à la tête de laquelle se trouve l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). 
  3. 3. Les nutriments essentiels parmi lesquels on retrouve les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments et les acides aminés.
  4. 4. Les ingrédient intéressants pour soutenir la circulation : les plantes mais aussi des substances naturelles, comme la grande famille des polyphénols avec leurs flavonoïdes qui ont fait les beaux jours des médicaments veinotoniques (voir notre zoom en fin d'article).
  5. 5. Les actifs titrés : cela nous paraît être un élément très important d'une formule, et ce qui en révèle tout le sérieux.
  6. 6. Les excipients : on a inspecté la liste des substances annexes (conservateur, antioxydant, acidifiant, arôme, agent d'enrobage...) parce qu'une formule propre est pour nous un critère essentiel.
  7. 7. La naturalité des ingrédients : ici, on a regardé la forme des nutriments. S'agit-il de vitamines de synthèse ? A quels sels de magnésium avons-nous affaire ? Ce caractère « naturel » est intéressant car c'est un facteur d'assimilation des ingrédients.

Les veinotoniques au banc d'essai

Résultats du comparatif

  1. 1. Les tarifs vont de 0,24€ par jour pour une cure d'entretien jusqu'à 1,49€ par jour pour une cure d'attaque. Les écarts de prix se justifient davantage par la nature des laboratoires (petits labos indépendants, français, etc. dont la force de frappe ne permet pas toujours de s'aligner en termes de coût) que par la nature des ingrédients.
  2. 2. Nous ne pensons pas que ce critère se soit revélé très pertinent. En effet, l'EFSA n'autorise que très peu d'allégations et elles sont toujours soumises à des conditions d'utilisation strictes. Par exemple, seuls les polyphénols de l'huile d'olive ont le droit de dire qu'ils « contribuent à protéger les lipides sanguins contre le stress oxydatif », et à condition que l'huile d'olive contienne au moins 5 mg d’hydroxytyrosol et ses dérivés pour 20 g d’huile d’olive. Ici, au final, seule la vitamine C pouvait y prétendre, car elle « contribue à la formation normale de collagène pour assurer le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins ». Ce qui permet en effet la régénération des tissus vasculaires.
  3. 3. Pas de surprise ici, les nutriments essentiels sont en majeure partie les nutriments antioxydants, ceux qui vont avoir un effet protecteur pour les cellules des parois veineuses et des capillaires : vitamine E, vitamine C, sélénium, vitamine A... Mais il y a eu quelques innovations notamment chez NHCO avec l'apport d'acides aminés spécifiques nécessaires à la circulation.
  4. 4. On retrouve tous les grands classiques de la phytothérapie qui ne peuvent pas encore prétendre à des allégations : vigne rouge, hamamélis, marron d’Inde, fragon... mais aussi leurs molécules dont les polyphénols avec leurs OligoProAnthocyanidines (OPC) et leurs flavonoïdes et dérivés... A noter que la plupart des effets bénéfiques de toutes ses substances sont attribués à leur activité antioxydante. Il y a aussi le cas un peu à part du ginkgo biloba. Déjà riche en flavonoïdes, il contient aussi des terpènes, des lactones sesquiterpènes, des ginkgolides et des bilobalides qui lui confèrent des propriétés facilitant la circulation veineuse et capillaire.
  5. 5. Force est de constater que la plupart des laboratoires font un travail de qualité et nous n'avons pas grand-chose à leur reprocher de ce côté-là. La concentration clairement indiquée de chaque composant est pour nous un gage d'efficacité.
  6. 6. Ouf, pas de mauvaise surprise. Nous n'avons constaté la présence d'aucune substance néfaste avérée, simplement quelques des agents de texture, d'enrobage ou antioxydants jugés comme peu recommandables par UFC Que Choisir. Le dioxyde de titane semble n'être plus qu'un lointain souvenir.
  7. 7. La naturalité est en général au cœur des compléments nutritionnels des labos que nous référençons, mais certains poussent la démarche encore plus loin pour améliorer la biodisponibilité de leurs produits.
     

Conclusion

A la fois veinotonique et vasculoprotecteur, comme la plupart des médicaments veinotoniques, certains compléments circulation ont aussi un effet sur la composante œdémateuse de l’insuffisance veineuse et proposent ainsi une triple action :

  • - sur le tonus veineux en diminuant le relâchement des veines et en renforçant la tonicité de la paroi de la veine.
  • - sur la protection des cellules qui tapissent les parois des veines pour augmenter la résistance des petits vaisseaux sanguins.
  • - sur l'inflammation. Ce qui est particulièrement intéressant, car on parle d'« insuffisance veineuse » pour désigner un problème de jambes lourdes et de jambes gonflées alors qu'il conviendrait davantage de parler d'« insuffisance veinolymphatique ». 

En effet, l'hyperpression veineuse a souvent un retentissement lymphatique. L'œdème et les sensations de jambes lourdes, les gonflements des jambes, qui sont accentués le soir ou lorsqu'il fait chaud, sont provoqués par la stagnation sanguine au niveau des chevilles et des jambes. Les valves veineuses ne sont pas assez toniques pour faire remonter le sang vers le cœur (c'est le fameux retour veineux). Ce sang qui stagne s'appauvrit en oxygène et augmente la perméabilité des capillaires vers les tissus, ce qui favorise l’œdème et l’apparition de phénomènes inflammatoires. C'est ce qui explique la présence de bromélaïne, qui réduirait les inflammations, dans certaines solutions.

Ces formules sont forcément plus intéressantes avec des effets immédiats pour soulager et des effets sur le long terme pour protéger. C'est pourquoi ils sont idéalement à utiliser en prévention ou pour limiter la survenue d'une maladie veineuse chronique et de symptômes plus gênants comme les hémorroïdes, les varices des jambes, un oedème, un ulcère...

Notons aussi qu'il existe d'autres références très sérieuses, comme Veinomix de Granions, qui ne figurent pas dans ce comparatif simplement parce qu'elles sont moins connus du grand public. Cela ne remet donc pas en cause ni leur mérite ni leur formule ciblant à la fois la circulation veineuse, la circulation lymphatique et la protection antioxydante.

Zoom sur les flavonoïdes

Les compléments alimentaires se distinguent aussi par leur richesse et leur variété en flavonoïdes, une substance naturelle qu'on retrouve dans de nombreux végétaux (thé vert, passiflore, cacao, raisins noirs, cassis, myrtille...). Les plus connus sont sûrement les tanins avec leurs procyanidines présents notamment dans les pépins de raisin et le vin rouge. Rien n'a été démontré par des études cliniques, mais ces puissants anti-oxydants auraient des propriétés anti-inflammatoires, renforceraient les vaisseaux sanguins et amélioreraient la circulation. Avec leur origine naturelle, ces bioflavonoïdes bénéficient d'une biodisponibilité optimale. Parmi les bioflavonoïdes, on trouve :

  • - la quercétine, présente dans les oignons rouges, le vin rouge, la pomme..., dont les effets anti-oxydants et anti-inflammatoires ont été prouvés notamment dans le cas de la rhinite allergique. 
  • - la rutine, aussi appelée rutoside et sophorine, très présente dans le sophora japonica, mais aussi le sarrasin, l'asperge, le ginkgo biloba et le mûrier blanc. De nombreuses études ont montré qu'elle était capable de piéger les radicaux libres, qu'elle avait une puissante activité anti-oxydante, des effets anti-inflammatoires, entre autres...
  • - l'hespéridine, vasculoprotectrice, veinotonique et anti-hémorroïdaire. Elle est utilisée en cas de fragilité des capillaires sanguins et entre dans la composition du Daflon, du Cyclo 3 Fort... On la retrouve dans les citrus (orange amer, citron vert...).

Pourquoi les antioxydants sont-ils si intéressants pour lutter contre l'insuffisance veineuse ? 

L'ennemi ici, ce sont les radicaux libres. Responsables du vieillissement cellulaire, ils sont aussi responsables de l'activation des leucocytes qui va libérer de l'élastase, mangeuse d'élastine présente dans la membrane basale de nos vaisseaux, qui se fragilise. On voit alors des lésions vasculaires et une augmentation de la perméabilité vasculaire. Si les radicaux libres sont neutralisés par les antioxydants, rien de tout ceci n'arrive. Nos vaisseaux restent résistants et moins perméables.

Date de mise à jour : mardi 07 avril 2020 par Alexandre Autrou