PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison gratuite à domicile dès 40€ d'achat!
Santé naturelle, beauté, bien-être

L'important, c'est la rose... une fleur qui danse sur le temps

Amis des secrets d'officine et de la botanique, bonjour ! Nous vous proposons de plonger aujourd'hui dans l'histoire de l'eau de rose (et non pas dans une histoire à l'eau de rose, car cela n'a rien à voir). L'eau de rose, ou hydrolat de rose, est le résidu liquide de la distillation à la vapeur des pétales de roses. Initialement, on s'est mis à distiller les pétales de roses pour créer l'huile essentielle de rose. Que faire alors des résidus ? Les jeter ? Oh non ! Les savants de l'Antiquité et du Moyen-Âge ont eu la bonne idée de la conserver ; car si elle est moins concentrée que l'huile essentielle, l'eau florale de rose mérite aussi que l'on s'y intéresse. Tandis que l'essence de rose est destinée à l'aromathérapie, l'eau de rose entre dans les rangs de la cosmétique et de la parfumerie. Pour cela, l'utilisation de la rose de Damas est considérée comme un gage de qualité car elle est réputée pour sa fragrance délicate.

La Rome Antique découvre la rose mythique

De mémoire d'historien, l'utilisation de l'eau florale de rose remonte à l'Antiquité, sous les mains expertes du médecin Claude Galien, père fondateur de la médecine moderne (rien que ça). Durant ses travaux de recherche, Galien parvient à extraire de l'eau florale de rose. Découvrant ses bienfaits pour la peau, il l'intègre dans la composition d'un cérat bien connu des pharmaciens. Le cérat de Galien est une pommade aux propriétés hydratantes, apaisantes et cicatrisantes à base de cire blanche d'abeille, d'huile d'amande douce, d'eau florale de rose et de borate de sodium. Plus connu aujourd'hui sous l’appellation de cold cream (référence à la sensation de fraîcheur que son application procure), le cérat de Galien sert de base à un grand nombre de soins de la cosmétique moderne.

Distillation : naissance de l'aromathérapie et des hydrolats

Poursuivons notre voyage dans le temps. Avicenne était un philosophe et médecin médiéval persan très influent. Talentueux et précoce, il se passionne pour la médecine dès le plus jeune âge. Ayant lu l'ensemble de l’œuvre de Galien, il devient lui-même médecin à l'âge de 17 ans. Également inspiré par les écrits d'Aristote, il rédige le Canon de la médecine ou "Qanûn", une œuvre ancienne majeure dans l'Histoire de la médecine. Au XIème siècle, Avicenne devient le père de la distillation par entraînement à la vapeur, ou hydrodistillation. A l'aide d'un alambic, il parvient à extraire les huiles essentielles tirées de plantes et de fleurs sans les dénaturer, et donne alors naissance à l'aromathérapie. S'il devient le premier extracteur d'huiles essentielles pures (et donc, de qualité), on peut attribuer à Avicenne le statut de premier véritable distillateur de roses.

L'eau de rose dans l'alimentation

Depuis l'Antiquité, le Moyen-Orient et le Maghreb utilisent les pétales de rose en cuisine. La saveur et le parfum de la rose apportent une touche florale aux plats traditionnels aussi bien sucrés, comme les pâtisseries et loukoums, ou bien salés, comme certaines préparations à base de volaille... Et c'est peut-être son usage culinaire qui a permis d'en découvrir ses bienfaits pour la santé...

Bien-être et santé : la vie en rose

En médecine arabe, on découvre aussi très tôt les bienfaits des pétales de rose infusés. On conseille par exemple des infusions de rose pour soulager la constipation et réguler le transit. On s'aperçoit également que la rose, qu'il s'agisse de l'hydrolat ou de l'huile essentielle, possède des propriétés apaisantes et relaxantes. Une infusion à la rose, un bain à l'eau de rose ou la diffusion d'huile essentielle de rose de Damas favorisent la détente, l'endormissement et éloignent les angoisses et pensées négatives. On lui attribue enfin des qualités astringentes pour les yeux gonflés : il suffirait de poser quelques minutes des cotons imbibés d'eau de rose froide ou d'infusion de pétales de rose froide sur les paupières pour soulager immédiatement des yeux congestionnés, fatigués ou irrités.

L'huile essentielle de rose de Damas

L'huile essentielle de rose de Damas peut être recommandée pour rebooster les peaux fatiguées. On en conseille l'usage pour lutter contre les rides et les cicatrices, dont les vergetures. Elle peut être appliquée sur les peaux lésées par un herpès labial, la varicelle ou le zona. Elle soulagerait également les inflammations de la peau, dont la couperose, l'ulcère et l'eczéma. Considérée comme une huile précieuse, la fabrication d'1 litre d'huile essentielle de rose nécessite 5 à 6 tonnes de roses fraîches, ce qui justifie son prix élevé.
Les cultures de roses de Damas sont situées en Asie, dans le Moyen-Orient, en Bulgarie et au Maroc. Au Maroc, la rose est d'ailleurs célébrée tous les ans au mois de mai dans la ville d'El Kalaa N’Gouma, nichée au cœur d'une vallée couverte de la célèbre fleur importée par les pèlerins au Xème siècle. Durant cette fête, les habitants aspergent les visiteurs d'eau de rose. Ce rituel symbolique, festif et délicatement parfumé devrait d'ailleurs s'intégrer à votre propre rituel beauté, tant les vertus de l'eau de rose pour la peau sont nombreuses !

Beauté à l'eau de rose

Plus abordable que l'huile essentielle de rose, 1 litre d'hydrolat de rose nécessite 400 roses fraîchement cueillies. L 'hydrolat de rose peut, comme l'eau florale de Sanoflore, être enrichi de quelques gouttes d'huile essentielle de rose. Appliquée matin et soir sur le visage, l'eau de rose est reconnue pour lutter efficacement contre les signes de l'âge et de fatigue.

Riche en vitamines A, B, C et E, l'eau de rose est une solution hydratante, astringente et antioxydante. Elle donne donc à votre peau un aspect tonifié, revitalisé et lumineux. Elle apaise efficacement les peaux sèches à très sèches, irritées ou desquamées.

Eau florale : le critère de qualité

Comme nous l'évoquions plus haut, il existe la reine des roses : la rose de Damas. Lorsque vous achetez une eau florale de rose, attardez-vous sur la liste des ingrédients. Si la mention "rose de Damas" ou "rose ancienne" n'est pas clairement indiquée, il s'agit probablement d'une autre variété de fleur. Pour vous en assurer, vous devez retrouver dans la liste des ingrédients INCI le nom latin "Rosa Damascena". L'utilisation de fleurs fraîches et une distillation à la vapeur sont d'autres gages de qualité. Enfin, préférez une eau florale non diluée, c'est-à-dire un hydrolat pur de rose, pour un soin réellement concentré et donc plus efficace.

Date de mise à jour : jeudi 07 novembre 2019 par Alexandre Autrou