PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison offerte* dès 45€

* France métropolitaine.

Santé naturelle, beauté, bien-être

Mûrier du Japon : pourquoi c'est aussi un allié minceur

Murier du Japon : brûle-graisse et anti-diabètique

Présent dans 2 compléments alimentaires New Nordic, le best-seller de la glycémie, Zuccarin, et Algo Diet, le mûrier du Japon est largement reconnu pour diminuer le taux de sucre dans le sang de façon naturelle. En régulant la glycémie, il permet de réduire les pulsions sucrées et ainsi de limiter les grignotages. C'est clairement un argument de poids quand on veut mincir. Mais ce n'est pas le seul.

Il se révèle être un brûle-graisse naturel efficace ! En effet, comme il est capable de réduire la transformation des sucres en glucose, l’organisme, qui a de toute façon besoin d'énergie, va puiser dans ses réserves de graisses. Il est donc possible de perdre du poids sans véritable régime... mais avec du sport et en limitant les glucides ! 

A quelle dose ? Quelle galénique choisir ? Quel mécanisme intervient ? On vous explique le pourquoi du comment du mûrier du Japon, aussi appelé mûrier japonais ou encore mûrier blanc, car c'est bien du morus alba, L., dont il s'agit.

A l'origine

Cultivé pour ses feuilles pour l'élevage du ver à soie, le mûrier blanc est un incontournable de la phytothérapie. Utilisés en médecine traditionnelle, notamment chinoise, depuis plusieurs centaines d'années, ses feuilles et aussi l'écorce de ses racines seraient capables d'agir contre l'inflammation, l'hypertension artérielle, la douleur, la fièvre. On lui prête aussi des vertus diurétiques, expectorants et antidiabétiques... Mais que recèle donc cette plante pour avoir autant de pouvoirs ?

La composition du mûrier japonais

Les nutriments ne manquent pas et sont d'une grande diversité : acides gras, acides aminés, vitamines (A, B1, B2, B6, C), minéraux (calcium, magnésium, potassium, zinc...) ... mais ce sont surtout les composés bioactifs qui lui confère ses super pouvoirs. Selon la variété cultivée et le degré de maturité auquel il est récolté, le mûrier blanc est une source importante de bioflavonoïdes au pouvoir antioxydant (anthocyanes, rutine, quercétine), de polysaccharides, d'acide chlorogénique, un polyphénol très présent dans le café et à l'activité antioxydante, anxiolytique et... anti-diabètique ! D'après une étude (1), l'acide chlorogénique et la rutine pourraient représenter jusqu'à la moitié de l'activité antidiabétique du mûrier du Japon ! Et ce n'est pas tout... La feuille de mûrier contient aussi un alcaloïde capable de diminuer la présence de sucre dans votre sang.

L'1-deoxynojirimycine, un inhibiteur naturel de l'alpha-glucosidase

Les alcaloïdes sont des molécules principalement d'origine végétale qui ont donné naissance à bon nombre de médicaments. Vous les connaissez et les consommez peut-être : la caféine, la nicotine, la codéine... autant d'alcaloïdes communs. D'autres sont plus dangeureux comme la morphine, la cocaïne, la strychnine, la chloroquine dont tout le monde a désormais entendu parler... Si le nom finit en -ine, c'est sûrement un alcaloïde !

Celui qui nous intéresse ici, c'est le 1-deoxynojirimycine (DNJ). Il a été identifié comme un iminosucre, c'est-à-dire un inhibiteur de l'α-glucosidase. On se sert habituellement des inhibiteurs de l'alpha-glucosidase contre le diabète de type 2, le diabète sucré. Ces médicaments sont des antidiabétiques oraux qui empêchent la digestion des glucides (amidon et sucre)

En temps normal, les glucides sont convertis en sucres simples par des enzymes intestinales, les glucosidases, pour être absorbés. Mais en empêchant ces enzymes de transformer les glucides en glucose, la glycémie est diminuée.

La chimie, c'est bien, mais la nature, c'est mieux et elle aussi nous offre d'autres inhibiteurs de l'alpha-glucosidase ! Le maïtaké, ce champignon indispensable de la médecine traditionnelle chinoise, en contient et a effectivement démontré un effet hypoglycémiant. L'extrait de salacia oblonga, une plante indienne, a également prouvé son efficacité pour réduire la glycémie et l'insulinémie chez les diabétiques de type 2 après un repas riche en glucides au cours d'une étude qui suggère qu'elle pourrait être bénéfique pour le contrôle glycémique postprandial. (2) Le mûrier japonais, grâce à sa richesse en DNJ, fait partie du club des inhibiteurs naturels de l'alpha-glucosidase.

Et la graisse dans tout ça ?

Non content d'avoir un rôle bénéfique sur l'hyperglycémie, le mûrier blanc peut également être pris dans le cadre d'un programme de perte de poids. Le mécanisme est assez simple : il s'agit de pousser l'organisme à se servir des graisses pour produire de l'énergie plutôt que des sucres en diminuant le taux de sucre dans le sang. C'est un peu l'idée derrière le régime Keto.

On pourrait même dire que le mûrier japonais a une triple action minceur :

  • il pousse l’organisme à utiliser les graisses plutôt que les sucres ingérés pour produire de l’énergie, ce qui évite de stocker ;
  • il diminue la sécrétion d’insuline, ce qui permet le déstockage des graisses accumulées dans les cellules adipeuses ;
  • il limite les envies de sucre et le grignotage.

L'intérêt du mûrier blanc a même été étudié dans la gestion de l'obésité en 2019 et cette plante paraît prometteuse en raison de ses multiples effets : sur les enzymes digestives, la différenciation des adipocytes, sur les dépenses énergétiques et le métabolisme lipidique.(3) 

Dans les compléments alimentaires à base de mûrier qui sont disponibles, seule la feuille est utilisée, mais l'extrait d'écorce de racine du mûrier blanc a également montré des résultats significatifs dans le traitement de l'obésité dans une étude coréenne de 2019 (4) avec une perte de poids corporel et une réduction des marqueurs biochimiques et du dépôt de graisse viscérale.

A quelle dose ?

New Nordic, dans ses 2 produits, utilise un extrait de feuille de mûrier de 600 mg (par dose journalière) titré à 2% de DNJ. Ce qui apporte donc 12 mg de DNJ par jour... Pourquoi cette dose ?

C'est une étude récente qui nous apporte la réponse (5). Elle s'est proposée de déterminer l'efficacité et l'innocuité des feuilles de mûrier dans le contrôle glycémique chez les personnes obèses et d'examiner la dose optimale de 1-deoxynojirimycine. Il ressort que la dose efficace minimale de DNJ pour réduire l'hyperglycémie postprandiale est de 12 mg. C'est précisément la dose contenue dans les comprimés Algo Diet !

A noter que les effets indésirables des feuilles de mûrier fréquemment observés dans cette étude étaient des symptômes gastro-intestinaux, notamment des ballonnements, des flatulences et des selles molles. Rien de bien méchant !


Pratique pour ceux et celles qui ont du mal à contrôler leurs pulsions sucrées, le mûrier blanc est capable de beaucoup plus. Efficace pour réguler le taux de sucre dans le sang, il l'est également pour brûler les graisses. Ce qui n'est pas négligeable quand on veut perdre du poids. Il pourrait même représenter un moyen naturel de prévention contre le diabète de type 2.

Feuilles de mûrier en infusion ou gélules de feuilles de mûrier ? Les gélules seront forcément plus concentrées, mais les tisanes de mûrier sont à privilégier en entretien (à raison de 2 infusions par jour avant les 2 repas principaux). Car si le mûrier est sans risque pour la santé, il ne doit pas être pris sur le long terme sans avis médical. Et si vous êtes sous traitement médical, notamment sous anti-diabétiques, il est impératif de consulter votre médecin !

Sources

(1) Hunyadi A, Martins A, Hsieh TJ, Seres A, Zupkó I. Chlorogenic acid and rutin play a major role in the in vivo anti-diabetic activity of Morus alba leaf extract on type II diabetic rats. PLoS One. 2012;7(11):e50619. doi:10.1371/journal.pone.0050619

(2) Williams JA, Choe YS, Noss MJ, Baumgartner CJ, Mustad VA. Extract of Salacia oblonga lowers acute glycemia in patients with type 2 diabetes. Am J Clin Nutr. 2007;86(1):124‐130. doi:10.1093/ajcn/86.1.124

(3) Mahboubi M. Morus alba (mulberry), a natural potent compound in management of obesity. Pharmacol Res. 2019;146:104341. doi:10.1016/j.phrs.2019.104341

(4) Yimam M, Jiao P, Hong M, et al. Morus alba, a Medicinal Plant for Appetite Suppression and Weight Loss. J Med Food. 2019;22(7):741‐751. doi:10.1089/jmf.2017.0142

(5) Thaipitakwong T, Supasyndh O, Rasmi Y, Aramwit P. A randomized controlled study of dose-finding, efficacy, and safety of mulberry leaves on glycemic profiles in obese persons with borderline diabetes. Complement Ther Med. 2020;49:102292. doi:10.1016/j.ctim.2019.102292

Date de mise à jour : vendredi 15 mai 2020 par Alexandre Autrou