PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison gratuite à domicile dès 40€ d'achat!
Santé naturelle, beauté, bien-être

Grignoter ou ne pas grignoter ?

Grignotage

Grignoter ou ne pas grignoter ? Le dilemme shakespearien dans sa version nutritionnelle s’installe sournoisement dans l’esprit des personnes en quête de perte de poids.

Quel comportement adopter ?

Le premier comportement à bannir, est ce qu’on appelle le manichéisme alimentaire : une vision binaire qui consiste à classer les habitudes dans deux catégories : les bonnes ou les mauvaises. Une récente étude menée au Pays-Bas a été réalisée sous la forme de questionnaires en ligne sur un échantillon de 241 personnes. Un premier questionnaire révélait que les personnes ayant une vision binaire  dans leur vie en générale, abordaient également les sujets alimentaires et les régimes de la même manière : les aliments sont bons ou mauvais, les tentatives de régimes sont des réussites ou des échecs. Dans le second questionnaire, ces personnes avouaient se restreindre  davantage dans leurs régimes mais constataient une prise de poids au cours des 5 dernières années. La pensée dichotomique engendre une privation à outrance menant inéluctablement à une frustration. Commence alors l’engrenage : la frustration déclenche des écarts de régime, qui produisent une prise de poids, qui crée un sentiment de culpabilité… ainsi de suite. C’est l’effet « yoyo » qui s’installe et gangrène vos projets d’une perte de poids dans la durée.

Pour le grignotage, également appelé snacking, c’est pareil. Il ne s’agit pas de bannir le grignotage ou d’en faire une habitude. Si vous ne pouvez pas vous en passer, posez-vous les bonnes questions.

Comment et qu’est-ce que je grignote ?

Les études scientifiques sur le snacking ne sonnent pas au diapason : si certaines jugent ce repas bénéfique pour la santé, d’autres lui attribuent la responsabilité du déséquilibre alimentaire. Une dichotomie de plus ! Devant la complexité du sujet, ressortent tout de même plusieurs conseils que nous partageons avec vous aujourd’hui :

Les bonnes pratiques du snacking :

Ne succombez pas à la gourmandise : grignotez pour combler une réelle sensation de faim. La faim dirige vers des aliments bons pour la santé. L’ennui et les écrans (TV, jeux vidéos) vous guident vers des aliments riches en calories, peu nutritifs et plus nombreux.

Réservez les snacks pour la maison ou le travail : les sorties sont souvent associées aux snacks riches en gras, en sucre et en sel.

Votre poids est normal : le snacking n’aura que peu ou pas d’effet sur votre ligne, voire, selon certaines études, un effet favorable. En revanche, les personnes en surpoids ou obèses pourraient voir leurs problèmes de poids s’aggraver en pratiquant le snacking.

Oui mais : vous ne pouvez pas vous passer de grignotage ! Dans ce cas, dirigez-vous vers des snacks santé. Profitez de ce repas pour combler vos carences en fibre, calcium et vitamine D.

Le conseil Minceur Vitalya :

Gagnez du temps,  éloignez votre regard des tentations riches en calories et variez les plaisirs : A emporter partout avec vous,  optez pour des collations individuelles (sucrées ou salées) pour grignoter sainement sans culpabiliser ! Il existe de nombreuses saveurs à moduler selon vos goûts et vos envies.

Assouplissez vos restrictions tout en contrôlant votre poids et surtout : profitez de la vie !

Sources : http://www.cerin.org (D'après Hess JM, et coll. Adv Nutr 2016;7:466–75. DOI:10.3945/an.115.009571 et d’après Palascha A., van Kleef E., van Trijp HC. (2015) How does thinking in Black and White terms relate to eating behavior and weight regain ? Journal of Health Psychology ;20(5):638-48)

Date de mise à jour : mercredi 17 octobre 2018 par Vitalya