PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison offerte* dès 45€

* France métropolitaine.

Santé naturelle, beauté, bien-être

Eczéma, connaître la maladie pour mieux la soigner

femme eczema

Votre peau vous démange, vous avez des plaques rouges ou de petits boutons ? Comment savoir si c’est de l’eczéma ? Atopique, de contact, sec ou bulleux… cette maladie de peau a plusieurs visages et il n’est pas toujours facile de la reconnaître ! Une étude IFOP/Sanofi, Les Français face à l’eczéma*, indique que seule 1 personne sur 4 connaît bien cette dermatose.
 
La méconnaissance du grand public affecte doublement les personnes atteintes d’eczéma, car elles ne savent pas toujours comment se soigner et peuvent aussi souffrir du regard des autres. Dans cet article, nous vous expliquons tout sur les différentes formes d’eczéma et les traitements possibles.

Qu’est-ce que l’eczéma ?

L’eczéma est une dermatose qui se manifeste par une inflammation de la peau. Il est rendu visible par la présence de plaques rouges ou de petites vésicules sur l’épiderme et provoque des démangeaisons.  
 
Selon l’étude IFOP/Sanofi, 34 % de la population a déjà été concernée par cette maladie de peau. L’eczéma est donc la dermatose la plus fréquente après l’acné et les mycoses.

Quelles sont les formes d’eczéma ?

L’eczéma concerne les adultes, mais il est encore plus présent chez les enfants et les nourrissons. En fonction de l’origine et de la chronicité de la maladie, on parle d’eczéma atopique ou de contact.
 
L’eczéma ou la dermatite atopique touche 4 % de la population adulte et 10 % d’enfants. C’est une maladie chronique qui connaît des périodes de poussée et de rémission. Même si elle est due à une prédisposition génétique, elle peut être déclenchée par des stimuli extérieurs ou du stress.
 
L’eczéma de contact, lui, survient lorsque la peau est exposée à certaines substances allergisantes ou irritantes. Il est donc le reflet d’une allergie ou d’une sensibilité qui se manifeste par une inflammation cutanée.
Les facteurs déclenchants des crises d’eczéma

Dans les deux cas, d’eczéma atopique ou de contact, certains facteurs peuvent déclencher l’inflammation de la peau et le prurit (démangeaisons) : 
 

  • Des allergènes présents dans l’air, les textiles, les bijoux, les cosmétiques, les produits d’entretien, l’alimentation…
  • Les UV (et donc le soleil) dans le cas d’un eczéma photosensible
  • Le stress quand l’eczéma a une origine psychosomatique
  • Une transpiration excessive

Identifier les facteurs auxquels nous sommes sensibles permet de les éviter et donc d’espacer les crises.  

Comme dans le cas des allergies, de nombreux facteurs environnementaux sont en cause : pollution, pollens, moisissures, acariens, produits chimiques. D’ailleurs, l’eczéma atopique est fréquemment associé à de l’asthme ou à des rhinites allergiques.
 
Contrairement à certaines croyances, l’eczéma n’est en aucun cas causé par un manque d’hygiène. En revanche, des douches trop fréquentes ou trop chaudes dessèchent la peau et sont susceptibles de l’aggraver.
Les différents types d’eczéma

Pour comprendre cette maladie de peau, il faut savoir qu’il existe au moins 4 types d’eczéma.

Eczéma sec

C’est l’eczéma le plus commun. Un eczéma sec a des symptômes bien visibles avec des plaques rouges qui démangent sur le visage ou le corps. Les personnes qui souffrent d’eczéma chronique ou atopique ont souvent un eczéma sec. L'utilisation d'huile lavante ou d'un savon dermatologique sous la douche permetant de protéger le film hydro-lipidique de la peau suiivi de l'application d'une crème très hydratante pour la peau sont recommandés.

Eczéma nummulaire

Cet eczéma sec également, se localise davantage sur le dos, le torse, les bras, les jambes et les fesses. Il se présente sous forme de plaques rouges circulaires. Elles sont semblables, en taille, à des pièces de monnaie. 

Eczéma séborrhéique

Il se manifeste par des plaques rouges, mais qui sont recouvertes de squames grasses. Des croûtes jaunâtres sont visibles aux endroits où la production de sébum est importante comme les sourcils et sillons du nez. Il provoque également des pellicules au niveau du cuir chevelu.    

Eczéma bulleux ou dyshidrose

Ce type d’eczéma forme de petites vésicules ou cloques principalement sur les pieds et les mains. Il est favorisé par la chaleur et l’humidité. Pour cette raison, il est fréquent au printemps et en été en raison d’une transpiration plus importante. 

L’évolution de l’eczéma 

L’eczéma commence par des plaques rouges ou des vésicules, mais change d’apparence en raison de l’évolution de l’inflammation et des agressions subies par l’épiderme au cours du grattage.

  • Épaississement de la peau :  c'est ce que l’on appelle la lichénification. Elle se traduit par un gonflement et un durcissement de la peau. C’est le résultat d’une inflammation cutanée qui devient de plus en plus importante.  
  • Desquamation : après quelques jours, la peau pèle, car tous les types d’eczéma entraînent une production de peaux mortes.
  • Suintement : dans le cas d’un eczéma bulleux, les petites vésicules de la peau finissent par se rompre et libérer un liquide clair. Cependant, tous les types d’eczéma peuvent suinter si l’on se gratte et retarder le phénomène de cicatrisation. Un suintement jaune et une douleur plus importante indiquent une infection.

Comment soigner l’eczéma ?

Malheureusement, il n’existe pas de traitement médical permettant de se débarrasser définitivement de l’eczéma. Cependant, il existe des médicaments ou des crèmes afin de soulager les démangeaisons cutanées et de réduire l’inflammation. 

Les anti-inflammatoires à visée cutanée ou dermocorticoïdes

Un eczéma mineur ou modéré est très souvent traité localement grâce à des dermocorticoïdes. Ce sont des crèmes ou des pommades à base de cortisone. Des lotions existent aussi pour le traitement du cuir chevelu.
 
Ces produits anti-inflammatoires atténuent le gonflement de la peau et apaisent rapidement les démangeaisons. Ils sont conçus pour être utilisés en cas de poussée d’eczéma et doivent être appliqués sur une peau non infectée. Il convient de respecter la posologie et la durée de traitement indiquée par le prescripteur en particulier pour réduire l'effet rebond qui peut se produire lorsque l'on arrête brutalement. Une utilisation prolongée peut entrainer un amincissment de la peau. Dans certains cas, en particulier quand les plaques sont très étendues, un dermatologue peut également opter pour des corticoïdes par voie orale.

Les immunosuppresseurs 

L’eczéma atopique est lié à une réaction excessive de la peau et du système immunitaire, face à ce qu’ils considèrent être une agression. De ce fait, certains cas sévères justifient l’emploi d’immunosuppresseurs. Ces médicaments se prennent par voie orale ou injection sous-cutanée.  

Réduire la réaction allergique avec les antihistaminiques

Même si l’eczéma est une maladie de peau, nous avons pu voir qu’elle se déclenche très souvent au contact d’allergènes. Dans ce cas, une consultation chez un allergologue permet de les identifier clairement grâce à des tests cutanés. Des médicaments antihistaminiques peuvent donc aider à réduire l’eczéma, mais l’évitement de l’allergène connu reste la stratégie à privilégier. 

Le traitement par rayons UV

Le traitement par rayons ultraviolets est réservé aux cas sévères et ne convient pas à un eczéma photosensible. Si la méthode paraît non invasive, elle est néanmoins susceptible d’accélérer le vieillissement de la peau. En revanche, il est à noter que la simple exposition au soleil a des effets bénéfiques chez certaines personnes.

Les soins hydratants

Les crèmes hydratantes ou les huiles corptorelles constituent des traitements de confort pour l’eczéma avec l’avantage de pouvoir être utilisés sur le long terme. Dans ce domaine, l’huile de bourrache est souvent citée comme remède naturel, car elle s’utilise pure ou diluée. Riche en vitamine E et en oméga 6, elle aide la peau à maintenir son niveau d’hydratation et à retrouver sa souplesse. 
Prenez soin de vous !

Nous l’avons vu, l’eczéma peut être d’origine psychosomatique et lié au stress. Faites de ce problème de peau une opportunité pour prendre soin de vous. Découvrez les activités qui pourraient vous aider à vous relaxer : méditation, tai-chi, yoga, randonnée… Selon votre choix, vous pourrez aussi profiter des bénéfices du sport ou d’une activité de plein air.  

Source : 
Les Français face à l’eczéma : De l’exclusion à la dépression. (s. d.). Sanofi.fr. Consulté le 13 septembre 2021

Date de mise à jour : mercredi 22 septembre 2021 par Alexandre Autrou