PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison offerte* dès 45€

* France métropolitaine.

Comment bien conserver ses cosmétiques maison ?

Comment conserver ses cosmétiques maison ?

La fabrication de ses propres cosmétiques offre de nombreux avantages tels que l’utilisation d’ingrédients sains et naturels, l’obtention de produits sur mesure et respectueux de l’environnement. 

Néanmoins, la durée de conservation est moindre par rapport à un cosmétique classique puisque seul des conservateurs naturels sont utilisés pour les cosmétiques DIY. Cependant, il est tout à fait possible d’optimiser cette durée de conservation en suivant des conseils simples et en évitant toutes sources de contamination possibles.

Quels sont les risques d’un produit cosmétique mal conservé ?

Si vous ne suivez pas correctement certaines étapes lors de la réalisation et de l’utilisation de vos cosmétiques maison, des micro-organismes comme des champignons, des bactéries ou encore des levures, vont venir se développer dans vos préparations. Appliquées ensuite sur la peau, ces produits pourront entraîner des irritations, des boutons ou autres dangers pour la peau.

Par ailleurs, il faut savoir que les cosmétiques contenant une phase aqueuse c’est-à-dire de l’eau, des hydrolats ou encore du gel d’aloe vera, sont beaucoup plus sensibles à la prolifération de bactéries et de moisissures. De plus, pour ce qui est des huiles ou des baumes ceux-ci peuvent s’oxyder et rancir.

Avant la préparation : nettoyez votre matériel de fabrication et votre zone de travail

Tout d’abord lors de la fabrication de vos cosmétiques, il est primordial de suivre quelques étapes : pour ce faire, vous pouvez vous référer à notre article sur les règles d’hygiène et de sécurité indispensables pour préparer des cosmétiques maison.

Etape 1 : Lavez et désinfectez votre matériel de fabrication ainsi que votre plan de travail.

Etape 2 : Lavez-vous les mains, portez des gants et un masque et attachez vos cheveux pour éviter toute contamination.

Pendant la confection : ajoutez des conservateurs naturels

Chaque type de préparation possède un conservateur. En effet, selon la nature de votre produit, qu’il soit à base d’eau, d’huile ou de beurre, il est indispensable d’y ajouter quelques gouttes de conservateurs naturels.

  • La vitamine E pour cosmétique : 100% d'origine naturelle, cet antioxydant est parfait pour les soins DIY qui ont une phase grasse tels que les huiles ou les beurres corporels. En effet, ces soins peuvent rancir au fil du temps, c’est pourquoi la vitamine E permet une bonne conservation. Pour cela, ajoutez entre 0,02 et 0,03% du poids total de la base huileuse de votre préparation.
  • L’extrait de pépin de pamplemousse est idéal pour conserver vos préparations qui contiennent une phase aqueuse comme les gels, crèmes, laits et lotions.
  • Le conservateur antimicrobien : ce conservateur ayant les mêmes propriétés de conservation que le conservateur Cosgard, permet d’éviter le développement des micro-organismes et permet de conserver durablement l’aspect, l’odeur et la texture de vos soins maison. Ce conservateur est antimicrobien c’est-à-dire qu’il est idéal pour vos cosmétiques maison qui une base aqueuse. Pour ce qui est du dosage, mettez entre 0,2 et 1% du total des ingrédients.

Choisissez un flacon de cosmétique maison adapté

Enfin lorsque votre préparation est finie, il vous faut choisir un contenant vide adapté à votre préparation.

  • Flacon-pompe : Le flacon-pompe est un récipient idéal pour vos gels douche, shampoings et autres produits lavants.
  • Flacon mousseur : il permet de faire mousser vos soins liquides en une simple pression sur le flacon.
  • Flacon Airless : idéal pour les cosmétiques qui s’oxydent facilement (lotions, sérums, huiles), le flacon airless protège votre préparation de l'oxydation et de toute pollution en évitant tout contact avec l’air.
  • Flacon verre ambré avec codigouttes : parfait pour conserver durablement vos préparations d'huiles essentielles, huiles végétales ou encore vos huiles de massage. Le verre ambré permet une protection contre la lumière et évite ainsi que le fluide ne se détériore. Enfin, le bouchon codigouttes permet un dosage facile et précis.

Avant de mettre votre préparation dans le récipient, veillez à ce qu’il soit bien propre et nettoyé. Puis, après chaque utilisation, bien refermer les bouchons.

Par ailleurs, il est important de prendre un contenant adapté en taille à la quantité que vous avez fabriqué. En effet, un récipient à moitié vide sera rempli d’air, ce qui oxydera votre produit bien plus rapidement.

Enfin, si vous souhaitez utiliser un pot pour vos crèmes ou vos baumes, il est conseillé de bien vous lavez les mains avant de toucher votre préparation ou d’utiliser une petite spatule pour éviter la prolifération des bactéries. 

Stocker vos fabrications dans un endroit frais et sec

Conservez vos mélanges dans un endroit sec à l’abri de la chaleur, de la lumière ou de l’humidité. 
Idéalement, vos préparations doivent être conservées dans un endroit en dessous de 20 °C et si vous le pouvez, mettez-les au frigo surtout les préparations à base d’eau ou de gel. La salle de bain n’est pas forcément le bon endroit pour y mettre ses cosmétiques comme on pourrait le croire. Il vous faut choisir une chambre à coucher ou une pièce fraîche, bien aérée et sans humidité.

Combien de temps se conservent les préparations ?

Le temps de conservation dépend des recettes, néanmoins vous pouvez suivre les indications suivantes :

  • 1 mois pour les produits ayant une phase aqueuse comme les gels, shampoings et lotions. A conserver de préférence au frigo. De plus, les cosmétiques poudreux comme les poudres libres ou les fards à paupières ou à joues se conservent aussi 1 mois.
  • 3 mois pour les émulsions (mélange de phase aqueuse et huileuse) comme les crèmes et les laits. A conserver de préférence au réfrigérateur également.
  • Entre 3 et 6 mois pour les préparations à base d’huile comme les baumes ou huiles de massage. A conserver à température ambiante.

Pour vous souvenir, ajoutez une étiquette sur votre contenant et notez-y la date de fabrication ainsi que les ingrédients utilisés.

Par ailleurs, si vous constatez l’un des cas suivants, n’utilisez plus votre préparation cosmétique et procédez au nettoyage de votre contenant.

  • Le changement d'odeur : si vous sentez une odeur inhabituelle ou désagréable dans l’une de vos préparations, cela peut révéler un développement fongique ou la prolifération de microbes.
  • Formation de bulles d’air : cela peut également révéler un développement de microbes.
  • Un changement de couleur : cela peut être le signe d'une contamination microbienne.
  • La formation de moisissures : est le signe d’un développement de champignons microscopiques souvent lié à de l’humidité. 

Date de mise à jour : mercredi 10 août 2022 par Alexandre Autrou