PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison offerte* dès 49€

* France métropolitaine.

Comment assainir l’air de son logement en hiver ?

Saviez-vous que l’air intérieur est plus pollué que celui de l’extérieur ? Et en hiver, c’est un problème de taille puisque nous aérons moins et passons également plus de temps confiné. Cette pollution de l’air intérieur n’est pourtant pas anodine. Même si elle est invisible, elle a de réelles conséquences sur la santé. Vous êtes prêt à vous débarrasser des polluants ? Découvrez toutes nos astuces pour assainir l’air de votre maison en hiver. 

Pourquoi assainir l’air de sa maison ?

Au même titre qu’une alimentation équilibrée ou que la pratique d’une activité physique, assainir l’air de sa maison est essentiel pour être en bonne santé. Pourtant, c’est un sujet dont on ne parle pas assez…
 
En effet, une mauvaise qualité de l’air peut provoquer des maux de tête, de la fatigue, une irritation des yeux, des problèmes respiratoires (asthme, toux, rhinite allergique…), et réduire l’espérance de vie. En France, ce phénomène invisible a même un coût bien réel sur la santé que l’on estime à 19 milliards d’euros par an (source OQUAI). 

D’où vient la pollution intérieure ? 

Les composés organiques volatils (COV) se cachent un peu partout dans notre habitat. Ces substances chimiques sont extrêmement nocives lorsqu’elles s’accumulent à l’intérieur d’un logement. Les plus connues sont :

  • Le formaldéhyde qui est présent dans le bois aggloméré et la colle des moquettes ;
  • Les hydrocarbures comme le toluène, le benzène et le xylène que l’on retrouve dans les peintures et les vernis ;
  • L’ammoniac des colorations capillaires et des produits d’entretien.

 Toutefois, les COV ne sont pas les seuls polluants de nos maisons, dans cette catégorie, on retrouve également : 

  • Les acariens, surtout dans les textiles ;
  • Les moisissures dont l’humidité favorise le développement ;
  • Les bactéries et les virus ;
  • Le monoxyde de carbone que l’on connaît bien comme polluant extérieur, mais qui peut aussi provenir d’une cheminée ou d’un garage attenant à la maison. 

A priori, il est difficile d’éviter tous ces allergènes, microbes et ces particules fines. En revanche, il est tout à fait possible d’assainir l’air de sa maison. 

Bon à savoir : La fumée de tabac à elle seule contient une multitude de COV : ammoniaque, xylène, toluène, formaldéhyde et bien sûr du monoxyde de carbone. 

Comment assainir l’air de sa maison ? Quelques astuces peuvent vous aider à assainir l’air de votre maison. Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’aérer toute la journée ni de vous passer de vos meubles !

Aérez votre maison 10 minutes par jour

Premier conseil pour assainir l’air de votre maison : aérez ! En général, l’été ça ne pose aucun souci, mais en hiver on perd cette bonne habitude.  On pense aux économies d’énergie et on n’a pas vraiment envie de faire entrer le froid dans la maison. 
 
Pourtant, pour renouveler l’air ambiant, aérer 10 minutes est suffisant. Pour cela, créez un courant d’air et prévoyez de préférence un créneau entre 8h30 et 11h du matin. 
 
Durant ce laps de temps, vos murs et vos meubles n’ont pas le temps de refroidir. N’oubliez pas de couper le chauffage, vous pourrez le remettre juste après. 

Adaptez les tâches ménagères

Faire la poussière régulièrement permet d’éliminer une partie des résidus de produits chimiques présents dans votre maison. En plus de l’aspirateur, vous pouvez utiliser le nettoyeur vapeur sur le canapé et les matelas. 
 
Pour le grand nettoyage, choisissez de préférence des produits naturels : savon noir, vinaigre, bicarbonate de soude, acide citrique… plutôt que des détergents à la composition floue. 
 
De plus, si vous avez la chance d’avoir un jardin, séchez votre linge à l’extérieur pour éviter le développement de moisissures responsables d’allergies, mais aussi d’affections respiratoires.  
 
La VMC est également une source de pollution si elle est encrassée. Dépoussiérez les bouches d’aération une fois par trimestre après avoir coupé le courant. Si nécessaire, vous pouvez également nettoyer les filtres.

Misez sur les plantes dépolluantes

Certaines plantes sont capables de bioépuration, c’est-à-dire qu’elles absorbent ou dégradent les polluants de l’air par l’intermédiaire de leurs feuilles, de leurs tiges ou de leurs racines. 

Pour que la purification de l’air soit la plus efficace possible, il faut de préférence diversifier les plantes dans une maison et en prévoir une par espace de 10 m2. 

Voici 3 variétés très intéressantes : 

  • Le Chlorophyton chevelu : une plante discrète pour lutter contre le monoxyde de carbone.
  • La Chamaedorée : un palmier nain pour neutraliser le xylène, le benzène, le formaldéhyde et l’ammoniac.
  • La Fougère de Boston : idéale dans la salle de bains pour absorber l’humidité.

Soyez attentif lors de vos achats 

Tout nouveau le label Air Intérieur Contrôlé permet de choisir rapidement les produits d’entretien les moins polluants. Avec son code couleur simple et son échelle de A+ à C, il rappelle un peu le Nutri-Score qui évalue la qualité nutritionnelle des plats préparés. 
 
Le produit le moins polluant est celui dont le score est le plus proche du niveau A+. L’avantage du label Air Intérieur Contrôlé est qu’il n’est pas seulement présent sur les produits ménagers. On peut le retrouver sur les peintures et les bougies. 
 
Si vous devez rénover votre logement, sachez que les industriels ont l’obligation d’étiqueter le niveau d’émission en polluants volatils des matériaux de construction. Cela se présente sous la même forme que l’échelle du label Air Intérieur Contrôlé. Un écolabel peut aussi indiquer une teneur réduite en COV inférieure à 5g/L.

Prêt à changer d’air ? 

Maintenant que vous connaissez toutes les astuces pour assainir l’air de votre maison, vous n’avez plus qu’à les appliquer. En moyenne, nous passons 80 % de notre temps dans des bâtiments où l’air est confiné, toutefois, cela ne concerne pas que notre domicile. Le lieu de travail est aussi en cause alors n’hésitez pas à aérer votre bureau et pourquoi pas à initier vos collègues aux huiles essentielles assainissantes et aux plantes dépolluantes !

Date de mise à jour : Tuesday 29 November 2022