PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison offerte* dès 45€

* France métropolitaine.

Santé naturelle, beauté, bien-être

Charbon actif : vrai ou faux ?

La vérité sur le charbon actif végétal

Entre mythe et réalité, études à l'appui, Vitalya répond à 6 questions clés pour rétablir la vérité sur le charbon actif et mieux appréhender cet ingrédient miracle.
Qyand on pense au charbon, on pense davantage aux corons qu'aux compléments alimentaires. Mais il y a plusieurs types de charbon et celui qui nous intéresse ici n'est pas celui dont on se servait pour alimenter le poêle ni celui qui est si populaire aux beaux jours pour faire cuire les saucisses. Point de houille ni de charbon de bois ici. Place au charbon végétal, carbo vegetabilis, de son petit nom scientifique latin. 

C'est quoi au juste ?

Le charbon végétal officinal est le produit de matières végétales riches en carbone que l'on décompose par pyrolyse. C'est ce procédé qui lui donne la structure poreuse et du même coup sa capacité à adsorber, c'est-à-dire à fixer et éliminer gaz, liquides et autres substances plus ou moins nocives (oui, il est aussi capable de vous débarrasser des molécules de vos médicaments !). On s'accorde à dire aujourd'hui que la matière première de choix est la coque de noix de coco qui présente les pores les plus petites du marché. Quant au charbon de Belloc, l'un des plus connus, il est fait à partir de peuplier qui serait 25 fois moins adsorbant.
Après avoir été carbonisé, le charbon est ensuite activé soit par l'ajout d'oxygène soit par l'ajout de vapeur d'eau pour accroître encore son pouvoir adsorbant en libérant encore des pores et en en créant d'autres encores plus petites. Cette surface d’adsorption mesurée en mètre carré par gramme lui permet de se lier à des molécules, des ions ou des atomes pour les capturer et les éliminer via les selles. 

Super charbon !

Parfois on parle même de super activation ! Cette mention indique simplement une surface d'adsorption supérieure à la normale. Le charbon super activé présente une surface d'échange généralement supérieure à 1500 m²/g et qui peut aller jusqu'à 2250 m²/g !
On retrouve ce charbon végétal officinal un peu partout de nos jours, sûrement en raison d'un engouement pour le retour à des choses simples. Il est ainsi mis à toutes les sauces : du charbon dans la cuisine, du charbon dans les cosmétiques, du charbon dans les dentifrices, du charbon par-ci, du charbon par-là. De sorte qu'il apparaît comme une panacée. 
Bien sûr, la première utilisation médicinale du charbon par voie interne remonterait à quelques siècles avant Jésus-Christ... ce qui renforce le mythe. D'autant qu'il est inscrit sur la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) depuis 1977 et est encore parfois utilisé à l'hôpital comme agent chélateur dans certains cas d'intoxications... ce qui lui confère une respectabilité à toute épreuve. 
Mais qu'en est-il vraiment ? On fait le point en 6 questions Vrai ou Faux.

1- le charbon actif fait-il maigrir ?

Faux.
La poudre ou les gélules de charbon végétal activé ou en poudre est certes capable d'absorber les gaz intestinaux (1) (2), mais pas les graisses ! Le charbon a simplement acquis cette réputation grâce à un petit raccourci. 
Doté d'une allégation de santé reconnue par les autorités de santé pour réduire l’excès de flatulence après le repas (à condition d'en consommer 1 g au moins 30 minutes avant le repas et de 1 g juste après celui-ci), le charbon activé permet de neutraliser les gaz et ce faisant de réduire les ballonnements liés à la fermentation des aliments. Ceci participe à un ventre plat. Vous aurez peut-être l'impression de perdre une taille, mais ce ne sera qu'une impression.

2- le charbon actif favorise-t-il la constipation ?

Vrai.
L'efficacité du charbon végétal activé dans le traitement de la diarrhée a été prouvée (3). Du coup, bien qu'il soit apprécié pour le peu d'effets secondaires qu'il cause, le charbon peut ralentir le transit jusqu'à la constipation. A déconseiller donc à tous les constipés chroniques qui lui préfèreront d'autres ingrédients plus laxatifs.
Et tant qu'on parle de selles, ceux qui les inspectent quotidiennement ne seront pas surpris de les voir devenir toutes noires. Et non, ce n'est pas grave !

3- le charbon actif est-il cancérigène ?

Vrai et Faux.
Comme nous aimons à le dire, c'est la dose qui fait le poison... Ne nous voilons pas la face, le charbon contient des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), mais le charbon actif beaucoup moins. En effet, le processus d'activation réduit fortement le taux de HAP par oxydation. Il contiendrait moins de 1,0 µg/kg de résidus organiques cancérigènes.
Par ailleurs, une étude de l'European Food Safety Authority (EFSA - autorité européenne de sécurité des aliments) indique clairement que le charbon actif ainsi que les substances qu'il capture ne sont pas absorbés par l'appareil digestif. Ainsi leur toxicité est nettement diminuée (4). De ce fait, l'EFSA estime qu'à moins d'en prendre de sacrés doses toute l'année, le charbon végétal ne pose pas de risque pour la santé.

Le charbon végétal est efficace pour filtrer l'eau

4- le charbon actif purifie-t-il l'eau ?

Vrai.
Eh oui, la capacité adsorbante du charbon activé a été établie pour la filtration de l'eau (5). D'ailleurs, il semblerait que les Egyptiens s'en servaient déjà pour purifier leur eau vers la fin du Moyen Empire. 
Mais préférez-le en poudre ou dans les cartouches filtrantes. Car, même si le bichotan est très à la mode et fait très design dans une carafe d'eau, aucune étude n'a pour le moment prouvé ni son efficacité ni son innocuité... alors que les propriétés du charbon actif sont reconnues pour éliminer le chlore, les pesticides, le plomb et certains résidus organiques !
Pour vous apporter une eau du robinet potable, les centres de traitement des eaux se servent même du charbon actif en grain comme filtres pour éliminer les derniers polluants, comme le fluor (6).

5- le charbon actif noircit-il les dents ?

Faux.
Si vous ingérez du charbon activé en poudre, il suffit ensuite de boire un grand verre d'eau ou de faire un gargarisme pour que vos dents noires retrouvent leur blancheur. Le fait est qu'il ne colore pas votre émail : il ne fait que s'y déposer.
De là à dire qu'il blanchit les dents, il n'y avait qu'un pas que certains fabricants de dentifrices n'ont eu aucun scrupule à franchir. Du coup, on le retrouve principalement dans des dentifrices blanchissants. Mais la vérité vraie, c'est que s'il ne noircit pas les dents, le charbon ne les blanchit pas non plus vraiment (7) !
En fait, le charbon actif a un côté légèrement abrasif. En éliminant la plaque et les taches, il se revêt d'un effet dents blanches de surface. Tout simplement ! A noter que les pâtes dentifrices abrasives ne sont pas adaptées à un usage quotidien, car elles abîment l'émail.
Une étude anglaise de 2019 déconseille d'ailleurs franchement les dentifrices au charbon (8) ! Pas parce qu'il est dangereux, mais parce qu'il ne protège pas des caries. On constate souvent que le dentifrice au charbon fait généralement l'impasse sur le fluor, ingrédient contesté mais essentiel dans la protection contre les caries. Certains laboratoires ont cru bon en ajouter pour rassurer les utilisateurs et se targuer d'une action contre les caries, mais le serpent s'est mordu la queue en oubliant que le charbon actif neutralisait le fluor...
Quant à l'effet antibactérien ou encore purifiant revendiqué par certains pour leurs produits au charbon actif, aucune étude n'a réussi à montrer un intérêt pour la santé bucco-dentaire (9).

6- le charbon actif dessèche-t-il la peau ?

Faux.
Le charbon actif utilisé dans des produits cosmétiques comme les masques, les patchs, nettoyants, etc, ne dessèche pas la peau. Le charbon activé étant hydrophobe, il n'absorbe pas l'eau. Il n'y a donc pas de risques qu'il déshydrate la peau. Il se contenterait d'absorber toutes les impuretés et les toxines et d'assainir les peaux grasses, mais là encore les scientifiques sont revenus bredouilles (10) de leurs recherches et n'ont pu démontrer le pouvoir détoxifiant du charbon activé. Mais comme il est abrasif, il reste un très bon exfoliant naturel.

Que doit-on en retenir ?

Force est de constater que le charbon revêt un caractère assez magique. Fait de peu de chose, il est capable de purifier l'air, l'eau et notre système digestif ! Mais pour son application en cosmétique, davantages d'études doivent être menées avant qu'il ne puisse prétendre à une quelconque efficacité. En attendant, on pourra toujours apprécier son noir profond et tellement tendance !

Sources

1 - Hall RG Jr, Thompson H, Strother A. Effects of orally administered activated charcoal on intestinal gas. Am J Gastroenterol. 1981 Mar;75(3):192-6. PMID: 7015846.
2 - Jain NK, Patel VP, Pitchumoni CS. Efficacy of activated charcoal in reducing intestinal gas: a double-blind clinical trial. Am J Gastroenterol. 1986 Jul;81(7):532-5. PMID: 3521259.
3 - Senderovich H, Vierhout MJ. Is there a role for charcoal in palliative diarrhea management? Curr Med Res Opin. 2018 Jul;34(7):1253-1259. doi: 10.1080/03007995.2017.1416345. Epub 2018 Jan 10. PMID: 29231746.
4 - EFSA Panel on Food Additives and Nutrient Sources added to Food (ANS). Scientific Opinion on the re-evaluation of vegetable carbon (E 153) as a food additive. 27 April 2012. https://doi.org/10.2903/j.efsa.2012.2592
5 - Sorlini S, Gialdini F, Biasibetti M, Collivignarelli C. Influence of drinking water treatments on chlorine dioxide consumption and chlorite/chlorate formation. Water Res. 2014 May 1;54:44-52. doi: 10.1016/j.watres.2014.01.038. Epub 2014 Jan 31. PMID: 24534637.
6 - Eftekhar, Behrooz et al. The Effectiveness of Home Water Purification Systems on the Amount of Fluoride in Drinking Water. Journal of dentistry (Shiraz, Iran) vol. 16,3 Suppl (2015): 278-81. 
7 - Vaz VTP, Jubilato DP, Oliveira MRM, Bortolatto JF, Floros MC, Dantas AAR, Oliveira Junior OB. Whitening toothpaste containing activated charcoal, blue covarine, hydrogen peroxide or microbeads: which one is the most effective? J Appl Oral Sci. 2019 Jan 14;27:e20180051. doi: 10.1590/1678-7757-2018-0051. PMID: 30673027; PMCID: PMC6438662.
8 - Greenwall, L., Greenwall-Cohen, J. & Wilson, N. Charcoal-containing dentifrices. Br Dent J 226, 697–700 (2019). https://doi.org/10.1038/s41415-019-0232-8
9 - John K. Brooks, Nasir Bashirelahi, Mark A. Reynolds. Charcoal and charcoal-based dentifrices: A literature review. The Journal of the American Dental Association, volume 148, Issue 9, 2017, Pages 661-670, ISSN 0002-8177, https://doi.org/10.1016/j.adaj.2017.05.001.
10 - Sanchez N, Fayne R, Burroway B. Charcoal: An ancient material with a new face. Clin Dermatol. 2020 Mar-Apr;38(2):262-264. doi: 10.1016/j.clindermatol.2019.07.025. Epub 2019 Jul 31. PMID: 32513407.

Date de mise à jour : jeudi 06 mai 2021 par Alexandre Autrou