PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison offerte* dès 45€

* France métropolitaine.

Santé naturelle, beauté, bien-être

Cardio-vasculaire : quel complément choisir

comment choisir un produit pour le coeur

Dans la jungle des produits qui s’autoproclament bons pour le système cardiovasculaire, vous ne vous y retrouvez plus ? Les autorités de santé non plus ! C’est la raison pour laquelle, elles ont décidé de passer à la loupe les nombreux compléments alimentaires pour le cœur. Nous disposons maintenant de données plus précises concernant les bénéfices réels des produits mis sur le marché. Parmi eux, lesquels se distinguent en 2021 ?

Allégations santé des omégas 3 

Les omégas 3 intègrent souvent ce que l’on appelle des compléments alimentaires pour le cœur. Pourtant, ces dernières années, ils ont souffert d’une sérieuse remise en question quant à leur efficacité. Grande nouvelle : après des études poussées, ceux issus d’huile de poisson ont pu être réhabilités !

Si ces compléments alimentaires apportent une dose quotidienne suffisamment importante en omégas 3 et s’ils sont riches en acides gras de type EPA et DHA, l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) et la Commission européenne reconnaissent aujourd’hui qu’ils contribuent au :

  • fonctionnement normal du cœur,

  • maintien d’une pression sanguine normale,

  • maintien d’un taux de triglycérides normaux.

C’est bien sûr une avancée pour toutes les personnes qui ont l’habitude d’en consommer, notamment en prévention du cholestérol.

Notre conseil : les compléments alimentaires à base d'oméga 3 peuvent occasionner une gêne lorsque la capsule se dissout dans l'estomac. En particulier, lorsqu'elle sont à base d'huile de poisson sauvage. Pour réduire cette sensation, conservez vos capsules au réfrigérateur.

Les omégas 6 et 9

On parle beaucoup des omégas 3 mais il en existe d’autres ! Les omégas 6, également connus sous le nom d’acide linoléique, ont aussi leur intérêt. On les retrouve naturellement dans les noix, l’huile de pépins de raisin ou encore de soja.

Concernant les compléments alimentaires enrichis en oméga 6, l’EFSA reconnaît un rôle dans le maintien d’un taux de cholestérol normal, s’ils respectent une certaine composition. Ils doivent en effet permettre une consommation d’au moins 10 g d’oméga 6 par jour et en contenir 1,5 g pour 100 g et 100 kcal.

Les omégas 9 (acide oléique) sont principalement issus de l’huile d’olive. On leur attribue un rôle similaire s’ils apportent au moins 70% d’acides gras insaturés qui doivent représenter 20% des calories totales du produit.

Le point sur les stérols

Les stérols nous viennent des végétaux et ont une structure proche de la molécule de cholestérol. D’une certaine manière et pour simplifier, ils trompent l’intestin en occupant en partie les sites d’absorption habituels du cholestérol. Ainsi, ils contribuent à bloquer son passage et à diminuer le taux de cholestérol sanguin. Une action reconnue par les autorités de santé européennes !

D’ailleurs, cet effet peut être mentionné en pourcentage sur des aliments spécialement enrichis comme les margarines et les produits laitiers, à condition de respecter certains critères liés à l’apport quotidien en stérols végétaux.

Opter pour la levure de riz rouge pour lutter contre le cholestérol 

Comme son nom l’indique, la levure de riz rouge est un champignon. Elle contient de la monacoline K, une substance utilisée comme statine (une classe thérapeutique qui inhibe la production de cholestérol) dans certains pays, c’est-à-dire comme médicament hypolipémiant mais pas en France. On l'appelle aussi la "statine naturelle". 

Des études cliniques sur les compléments alimentaires qui en contiennent pourront peut-être démontrer sa capacité à protéger l’ensemble du système cardiovasculaire.

Jusqu'ici, elles leur ont toutefois reconnu une utilité quant à la réduction du mauvais cholestérol (LDL). Les autorités de santé européennes admettent donc dorénavant qu’une dose journalière de 10 mg de monacoline K (aussi appelée lovastatine) participe au maintien d’un taux normal de cholestérol LDL.

Notre conseil : informez toujours votre médecin de la prise de produits à base de levure de riz rouge et prenez quelques minutes pour lire notre comparatif levure de riz rouge

A quoi sert la coenzyme Q10 ?

La coenzyme Q10 n’est pas seulement l’alliée des crèmes antirides ! Elle participe plus globalement à la production d’énergie dans les cellules.

En Europe, si on la retrouve de plus en plus dans la catégorie des compléments alimentaires pour le cœur, la recherche n’a pas permis de trouver des preuves suffisantes de son efficacité. Néanmoins, au Japon et en Israël, on l’utilise comme médicament pour traiter l’insuffisance cardiaque chronique.

Dans les faits, la coenzyme Q10 est administrée en même temps que des statines : celles-ci réduisent en effet la production de coenzyme Q10. Un taux bas de ce cofacteur serait à l'origine des douleurs musculaires ressenties avec la classe thérapeutique des statines. D'où sa présence dans les compléments à base de statine naturelle (levure de riz rouge).  

Notre conseil : optez pour un produit sans coenzyme Q10 pour commencer. En l'absence de symptômes musculaires, il n'est pas utile de se supplémenter avec ce produit. 

Et l’ail noir, est-ce efficace ? 

En phytothérapie, l’ail est traditionnellement administré pour diverses affections comme le rhume et aussi pour ses effets supposés sur la circulation sanguine. L’OMS, de son côté, le perçoit comme un traitement complémentaire pour diminuer le taux de lipides dans le sang (cholestérol et triglycérides). Elle admet par ailleurs son intérêt dans le cadre d’une hypertension artérielle modérée.

Tout nouveau, l’ail noir fait son apparition ! On manque encore de données à son sujet mais il s’agit bien de l’ail que nous connaissons, si ce n’est qu’il est fermenté.

En Asie, la fermentation est un procédé que l’on maîtrise depuis des siècles. Les têtes d’ail fraîches sont conservées dans une atmosphère humide durant plusieurs semaines et noircissent. Au final, sous cette forme, l’ail serait plus riche en antioxydants.

Que retenir de ce comparatif ?

L'appellation compléments alimentaires pour le cœur n’est en soit pas autorisée, en partie puisqu’elle est trop vague. Les études portant sur les effets de ces différents types de produits sont bien plus précises. Comme nous l’avons vu, elles différencient par exemple les résultats obtenus sur le taux de cholestérol sanguin ou la pression sanguine.

Attention à la qualité qui est aussi très importante. À chaque fois, les bénéfices mis en avant sont dépendants de la composition du produit, notamment de l’apport journalier qu’il permet d’atteindre.

Par ailleurs, afin d’éviter des interactions avec un traitement médicamenteux, il est toujours préférable d’indiquer à son médecin traitant toute prise de compléments alimentaires ou d’alicaments comme les margarines enrichies en stérols.

Enfin, il peut exister des recommandations spécifiques en fonction de votre condition (âge ou encore grossesse). C’est pourquoi il faut toujours se reporter aux indications présentes sur l’emballage. Les fabricants sont aussi tenus de vous informer de la posologie à respecter et de la durée de traitement recommandée.

Sources :

Autorité européenne de sécurité des aliments. (2009, 31 juillet). Les allégations de santé relatives à la réduction du cholestérol sanguin grâce aux stérols végétaux peuvent désormais être jugées à l’aune du récent conseil scientifique de l’EFSA https://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/blood-cholesterol-reduction-health-claims-phytosterols-can

Les compléments alimentaires contre les maladies cardiovasculaires. (s. d.). VIDAL. Consulté le 23 juin 2021, à l’adresse https://www.vidal.fr/maladies/coeur-circulation-veines/hypertension-arterielle/complements-alimentaires.html

Ail - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. Consulté le 23 juin 2021, à l’adresse https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/ail-allium-sativum.html

Date de mise à jour : lundi 26 juillet 2021 par Alexandre Autrou