PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison gratuite à domicile dès 40€ d'achat!
Santé naturelle, beauté, bien-être

Avec ou sans déodorant, comment limiter les odeurs de transpiration ?

Le déodorant est ton ami

Produit de cosmétique largement plébiscité par les usagers du métro parisien, surtout aux heures de pointe durant la période estivale, on peut affirmer que l'usage de déodorant crée subtilement du lien social. L'achat d'un déodorant n'est donc pas à négliger et son efficacité est LE critère qui détermine le choix du consommateur. Les marques l'ont bien compris et communiquent d'ailleurs sur une efficacité allant jusqu'à 72 heures ! Bon, avouons-le, ce n'est pas ce qu'on demande à un déodorant, si tant est que l'on se lave quotidiennement. Si notre déodorant accomplit sa mission pendant 12 à 16 heures, on lui en sera déjà bien reconnaissant !

Transpirer, c'est bon pour la santé

Stress, efforts, chaleur... Nous transpirons tous, et tant mieux ! La transpiration a pour but de réguler la température corporelle pour la maintenir à 37°c environ. La sueur est sécrétée par les glandes sudoripares. Nous possédons 3 à 6 millions de glandes sudoripares eccrines, situées à peu près partout sur le corps, mais en grande quantité sur la paume des mains,sous les pieds et sur le front.
Sous les aisselles, sur les mamelons et autour de l'anus, nous devons notre transpiration aux glandes sudoripares apocrines. Plus grandes que leurs cousines eccrines, les glandes apocrines ont la particularité d'utiliser les follicules pileux pour excréter la sueur.
La sueur humidifie la peau et par le phénomène d'évaporation, elle rafraîchit le corps et éloigne le risque de "surchauffe" de l'organisme. Elle emporte quelques toxines mais n'en élimine pas autant que l'urine.
En traversant les pores, la sueur va entrer en contact avec les bactéries présentes à la surface de la peau. Les bactéries qui se nourrissent de notre sueur émettent, en digérant, des molécules odorantes. Cette odeur, dans le règne animal, a une utilité. Porteuse de phéromones d'une part et odorante au contact des bactéries de l'autre, la transpiration sert de média de communication non verbale et transmet nos émotions. Utilisé chez les animaux, ce système de communication n'est plus consciemment intégré par l'Homme qui lui a préféré le langage. Toutefois, des études montrent qu'un bébé reconnaît l'odeur de transpiration de sa mère et se sent rassuré lorsque celle-ci vient lui titiller les narines. Entre les hommes et les femmes, la transpiration jouerait également un rôle rassurant dans les rapports de séduction, puis au sein du couple.
Moralité : accepter l'idée de dégager une odeur de transpiration, c'est accepter d'avoir le super-pouvoir d'entrer en contact avec les autres sans prononcer un mot.

Comment choisir le déodorant qui me conviendra le mieux ?

Les déodorants détranspirants

Il s'agit des déodorants les plus puissants, les plus efficaces, mais aussi... les plus contraignants. Il est indispensable d'en respecter les conseils d'utilisation, sous peine de ressentir des picotements très désagréables, voire difficilement supportables ! Le détranspirant ne doit s'envisager que dans le cas d'une transpiration excessive appelée hyperhidrose. Ce type de déodorant vise à bloquer la transpiration, Etiaxilen est la marque leader dans le domaine. Le détranspirant n'est pas recommandé pour un usage quotidien, son application est limitée puis espacée dans le temps.

Les déodorants anti-transpirants

Les déodorants anti-transpirants utilisent des sels d'aluminium pour limiter la transpiration. Les sels d'aluminum sont déposés à l'entrée du canal sudoripare pour freiner le débit de la transpiration. Ils agissent donc à la surface de la peau mais face à une peau lésée ou fraîchement rasée, les sels d'aluminium peuvent pénétrer à travers la peau. On en déconseille donc l'usage si la peau présente des micro-coupures (rasage). Beaucoup de déodorants contiennent des sels d'aluminium car il s'agit de l'ingrédient naturel le plus efficace pour diminuer la transpiration. D'ailleurs, la forme la plus naturelle de déodorant anti-transpirant, c'est la pierre d'Alun!

Les déodorants sans sels d'aluminium

Ces déodorants n'ont pas vocation à limiter la transpiration mais à lutter contre les odeurs et la macération. Car rappelons-le, la transpiration n'émet aucune odeur tant qu'elle n'est pas digérée par les bactéries présentes sur la surface de la peau. Nous avons épluché les composants d'un déodorant Acorelle, qui propose une formule sans sels d'aluminium et sans alcool. Son principe repose sur 3 actions : assèchement de la peau, limitation des bactéries, camouflage des odeurs.
Pour assécher la peau mais aussi pour lutter contre la prolifération des bactéries, on utilise du bicabornate de sodium. Hé oui, ce même bicarbonate de sodium que vous utilisez pour votre ménage écolo et qui fait des miracles sur les aléas domestiques comme les « pipis accidentels » sur les tissus de la maison : plus de tache, plus d'odeur. Et bien c'est la même chose qui se passe sous vos aisselles ! On associe au bicarbonate de sodium de l'amidon de maïs, qui possède également un fort pouvoir absorbant. Parfois, l’absorption de l'humidité est assurée par l'argile. Pour lutter contre les éventuelles odeurs, on utilise des huiles essentielles, notamment des huiles essentielles aux notes d'agrumes, car elles apportent parfum et fraîcheur sur la durée.
Ces déodorants n'ont pas vocation à réguler la transpiration et lutteront difficilement contre les odeurs en cas de grosse chaleur ou de stress important. Cependant, pour une hygiène plus naturelle, nous vous recommandons d'utiliser un déodorant sans sels d’aluminium le jour du rasage, mais également le week-end ou pendant les vacances, pour limiter votre utilisation d'un anti-transpirant. Et en plus, maîtrisez ces quelques astuces :

Comment limiter la transpiration ?

Apprenez à gérer votre stress

Hé oui : attaquons le mal à la racine ! Apprenez à maîtriser les situations de stress. Mal du siècle, le stress doit être évacué pour ne pas polluer le fonctionnement normal de votre organisme. Pour évacuer votre stress, vous pouvez faire des exercices de relaxation et pratiquer un sport. Accordez-vous chaque jour un moment de détente et de loisir, que ce soit une activité physique ou culturelle.

Prenez de bonnes habitudes d'hygiène

N'en déplaise à Louis XIV, la toilette quotidienne reste le meilleur moyen de lutter contre l'odeur de transpiration. Maintenant que vous connaissez les zones riches en glandes sudoripares, et parce que vous avez un esprit d'analyse pointu, vous comprenez qu'il est judicieux de vous attarder sur ces zones lorsque vous vous lavez sous la douche. Bien entendu, il est préférable d'utiliser un savon doux qui respecte la peau et son film lipidique. Il est également recommandé d'effectuer un gommage pour le corps une fois par semaine afin de désobstruer les pores et éliminer les cellules mortes de la peau.
En sortant de votre douche, ne bâclez pas le séchage : l'humidité va créer une macération propice à la prolifération de bactéries et de mycoses. Séchez-vous correctement, et insistez sur les plis et recoins : sous les aisselles, entre les orteils...

Laissez les vêtements étriqués au placard

Ici encore, nous nous battons contre la macération ! Votre transpiration doit s'évaporer. Des vêtements trop serrés et les matières synthétiques ne permettent pas l'évacuation idéale de la transpiration. Foncez sur les matières naturelles comme le coton, le lin ou la laine. Oui, c'est plus cher, mais au bout du compte, vous ferez des économies de lessive et de déodorant ! Car avec les matières synthétiques, un cercle vicieux s'installe : votre sueur reste contre votre peau, se réchauffe, et votre température ne s'abaisse pas : vous transpirez de nouveau, ainsi de suite. Pour les pieds, si vous devez portez des chaussettes, optez pour des chaussettes 100% coton et si vous souffrez d'une transpiration excessive, prévoyez une paire de rechange.

Eliminez les poils !

Les glandes sudoripares apocrines sont annexées aux poils. Elles commencent à fonctionner à la puberté, lorsque les poils apparaissent. Lié à l'activité sexuelle, ce type de glande ne sécrète pas de sueur en permanence. Mais dans ces zones, les poils retiennent la transpiration et peuvent causer des odeurs. Si vous êtes gêné(e) par votre transpiration sous les aisselles, sur le torse ou autour de l'anus, vous pouvez en réduire naturellement la présence grâce à l'épilation. En éliminant le poil, vous permettez à votre transpiration de s'évaporer plus facilement.

Les aliments anti-transpiration

Hé oui, ce que nous mangeons et buvons a une incidence sur notre transpiration. Certains nutriments stimulent le métabolisme énergétique. L'organisme, en réponse à cette réaction, va émettre de la sueur. Pour diminuer la transpiration, évitez les aliments qui contiennent de la caféine : café, thé, chocolat... Limitez également votre consommation d'alcool, de plats épicés et enfin, on en viendra tous à bout : arrêtez le tabac.

Date de mise à jour : vendredi 04 octobre 2019 par Alexandre Autrou