PANIER

Votre panier est vide

Profitez vite de la livraison offerte* dès 49€

* France métropolitaine.

Compléments alimentaires antioxydants Solgar

Solgar

Les cellules de votre corps vieillissent. Elles s'oxydent. Le stress oxydatif est un excès de radicaux libres dans votre organisme. Ces radicaux libres, des composants naturellement présents dans le corps mais aussi apportés par des facteurs extérieurs, oxydent les cellules. Cette oxydation entraîne le vieillissement prématuré des cellules et donc le vieillissement de l'organisme. Parmi les facteurs externes de stress oxydatif, les plus connus sont la pollution, les rayons UV du soleil et le tabac.

Cependant, notre organisme fabrique des composés qui protègent les cellules des radicaux libres et notre alimentation contient des anti-oxydants qui vont lutter contre les composés à l'origine du stress oxydatif. Malheureusement, ce que nous mangeons ne permet pas toujours d'apporter les antioxydants nécessaires pour lutter véritablement contre les radicaux libres.

Les compléments alimentaires antioxydants peuvent se composer de divers ingrédients tels que le glutathion, le resveratrol (oui, le même que contient la gamme cosmétique Caudalie), l'acide alpha lipoïque, le coenzyme Q10, la vitamine E, les polyphénols... Les anti-oxydants contribuent à lutter contre l'oxydation des cellules et donc contre le vieillissement prématuré, la fatigue...

Solgar
Décor nature

Les principaux antioxydants

Il existe plusieurs types d’antioxydants. Ces molécules appartiennent à des catégories très différentes : vitamines, oligo-éléments, polyphénols, peptides… Si les antioxydants protègent des radicaux libres, tous ont leur spécificité. Ils sont avant tout des molécules indispensables au fonctionnement de l’organisme et avec des rôles distincts.
Leur nature antioxydante, qui combat le stress oxydatif, a montré ses bénéfices dans de nombreuses études. L’Inserm a par exemple mis en avant les bienfaits des antioxydants sur le diabète de type 2 et la lutte contre la DMLA1 tandis que l’INRS démontre qu’un déséquilibre en antioxydants est impliqué dans la maladie d’Alzheimer ( source : 2 Vezina, A. (2021, 12 octobre). Antioxydants : une piste dans la prévention de la maladie d’Alzheimer. INRS. Consulté le 18 octobre 2021)

Les caroténoïdes antioxydants

Les caroténoïdes sont des pigments orange aux vertus antioxydantes dont font partie le bêta-carotène et l’astaxanthine. 

La provitamine A ou bêta-carotène :  

Comme son nom l’indique, on retrouve le bêta-carotène dans la carotte, mais aussi dans la mangue, le potiron, l’abricot et la patate douce. Cette molécule peut être convertie en vitamine A dans l’organisme qui intervient dans le mécanisme de la vision et le renouvellement des cellules cutanées.  

Le super antioxydant astaxanthine

L'astaxanthine n'est rien d'autre qu'un pigment de la famille des caroténoïdes. Principalement extraite du krill ou de l'haematococcus pluvialis, une microalgue - c'est le cas de l'astaxanthine Bionéo -, elle est aussi présente dans les crustacés, le saumon... Sachez que les compléments alimentaires astaxanthine sélectionnés par Vitalya ne contiennent que de l'astaxanthine naturelle.

Contrairement à beaucoup de caroténoïdes, elle a la particularité de ne pas se convertir en vitamine A, dont l'excès est nocif, dans le corps humain.

Les scientifiques, au travers de différentes études cliniques,  continuent d'évaluer ses propriétés antioxydantes et son intérêt dans diverses pathologies. Sa puissance antioxydante serait bien plus importante que celle de la vitamine E ou de la vitamine C. Ces études auraient également mis au jour un effet anti-inflammatoire.

Le glutathion 

Parmi les antioxydants, le glutathion est très populaire. De bas niveaux de glutathion sont associés à des maladies liées au vieillissement comme Parkinson, Alzheimer et l’athériosclérose (Source : Julius, M. (s. d.). Glutathione and morbidity in a community-based sample of elderly. PubMed. Consulté le 18 octobre 2021, à l’adresse https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7730904/ ). 

Il est impossible de se supplémenter directement en glutathion avec l’alimentation. Cette molécule est fabriquée par le corps humain à partir de plusieurs acides aminés. Toutefois, des compléments alimentaires proposent des formes déjà synthétisées. 

 Les vitamines antioxydantes 

La vitamine A (rétinol) :

Elle est impliquée dans la croissance des cellules, le renouvellement des tissus cutanés et a aussi un rôle important dans le mécanisme de la vision. C’est dans la rétine qu’elle a été identifiée pour la première fois, d’où son nom de rétinol. 

Elle se trouve principalement dans les abats, le beurre et les œufs, mais supporte mal les cuissons longues. 

La vitamine C (acide ascorbique) :

Utilisée pour stimuler le système immunitaire et apporter un regain d’énergie, la vitamine C intervient aussi dans la synthèse du collagène. Elle est donc souvent recommandée à titre préventif contre les petits maux de l’hiver et dans le cadre de la nutricosmétique. 

Beaucoup de fruits et légumes sont riches en vitamines C, mais attention : cette molécule est dite thermosensible, car elle ne supporte pas la chaleur. Les carences sont donc plus fréquentes en hiver, où l’on mange moins de crudités. Parmi les sources les plus importantes de cet antioxydant, on retrouve la goyave, le cassis, le poivron, le kiwi et le brocoli.

La vitamine E  (tocophérol) :

C’est un des principes actifs des crèmes hydratantes. Tout comme les autres antioxydants, elle contribue à protéger les cellules des radicaux libres et notamment les cellules cutanées.

Elle se cache surtout dans les corps gras d’origine végétale : les oléagineux (graines, noix) et les huiles (olive, tournesol, argan, colza…). Elle est peu sensible à la chaleur, mais plus à la lumière. Il convient donc de conserver les aliments qui en contiennent dans un placard et les compléments alimentaires dans leur boîte.

La vitamine D (calciférol) :

Elle est indispensable au maintien du taux de calcium et de phosphore. Elle intervient dans la croissance osseuse et participe à la lutte contre l’ostéoporose. 

L’exposition au soleil permet de synthétiser la vitamine D. Cependant, dans les régions peu ensoleillées ou chez les personnes à peau mate ou foncée, la consommation d’aliments riches en calciférol est importante. Il s’agit principalement de poissons (foie de morue, œufs de cabillaud, hareng…) ou de produits laitiers spécialement enrichis. En hiver, de nombreux médecins préconisent des cures de vitamine D sous forme de compléments alimentaires. 

Les oligo-éléments antioxydants

Le zinc :

Il participe au bon fonctionnement du système immunitaire et à la beauté des cheveux, des ongles et de la peau. Le zinc est présent en grande quantité dans les huîtres, les abats et les œufs.

Le sélénium :

Il est impliqué dans l’immunité, régule le fonctionnement de la thyroïde et lutte contre le vieillissement cellulaire. Par ailleurs, le sélénium€END permet également de synthétiser du glutathion. Il fait partie des antioxydants présents dans les fruits de mer, les abats et les oléagineux comme la noix du Brésil. 

Superaliments et antioxydants 

Certains aliments ont le statut de superaliment ! Ils se distinguent par leur forte valeur nutritionnelle. Ils possèdent donc une variété de micronutriments et en forte concentration. Il s’agit souvent d’antioxydants, mais aussi d’acides gras essentiels, de vitamines et de minéraux divers. 

Parmi les superaliments, on retrouve les baies de Goji, l’acérola, la grenade et les fèves de cacao. Leur caractère exotique et saisonnier complique cependant leur prise régulière dans l’alimentation. Pour cette raison, on les retrouve souvent dans les compléments alimentaires antioxydants ou détox.